Mèryazel Cécile Bréant

Née d’une mère clair-audiente et d’un père clair-sentant, dans une vie assez chaotique, mon hypersensibilité fût de prime abord plutôt difficile à vivre.  Entendre puis sentir, au point quasiment de voir,  tant de «choses» qui n’existent pas pour un très grand nombre, est loin d’être simple !

Mèryazel cécile Bréant

Mèryazel cécile Bréant

Mes parents ne pouvant m’aiguiller à maitriser ces « potentiels », c’est la vie et les co-incidences qui m’ont offert l’opportunité de rencontrer les personnes adéquates au bon moment pour m’enseigner l’utilité de cette hyper et extra sensorialité.

Le tumulte d’une enfance éprouvante m’a amenée vers les techniques de thérapies dites brèves comme le rebirth, la kinésiologie, l’hypnose, les constellations familiales… Côtoyer ces mondes régulièrement m’a permis de me libérer d’une grande partie du poids de mes lignées trans-générationnelles.  Je devenais progressivement un « réceptacle » plus sain pour déployer  pleinement ce que je suis.

Professionnellement, je me suis formée dans trois domaines assez parallèles aux premiers abords : l’animation, l’agriculture respectueuse de la nature et les soins ésotériques. Cependant ils correspondent à trois de mes aspirations profondes. Ces domaines et aspirations semblaient autrefois éloignés mais se rejoignent pourtant aujourd’hui à travers la co-création avec les esprits de la nature.

Mes aspirations à travailler la terre de façon respectueuse et ma soif d’autonomie m’ont poussée à me former en agriculture biologique, biodynamique et en permaculture. Lors de mes stages de biodynamie, j’ai réalisé pleinement ma capacité à sentir la vibration, notamment la vibration des produits dynamisés. Je pouvais sentir clairement cette vibration presque aussi palpable que la matière physique. Je pouvais en définir les contours et décrire les sensations qu’elle me procurait.

Je pensais m’installer comme agricultrice, mais la découverte d’une utilité à sentir les vibrations m’encourageait à me former dans le domaine de l’énergie subtile.

Des formations en kinésiologie, des cours réguliers de Tai-chi puis d’Aïkido, la méditation régulière et ma rencontre avec les soins énergétiques plus ancestraux, tel le chamanisme, m’ont permis de développer et de maitriser mon hypersensibilité.

A travers certaines initiations comme celles des « 13 corps subtils », du « lemniscat », du « réveil de la kundalini », des « reconnexions à mes familles d’âmes », j’ai pu associer le pouvoir de l’intention et de la vibration. J’ai été guidée par clair-audience et clair-ressenti jusqu’à comprendre comment l’association de l’intention et de la vibration pouvait avoir un effet sur la guérison du vivant, de l’homme, comme de la nature.

Me former en herboristerie, aromathérapie et géobiologie m’a permis d’acquérir des connaissances et compétences supplémentaires que je peux mettre au service des dévas et des humains pour co-créer avec eux, pour une évolution commune.

Mèryazel est le nom qui m’a été donné par clair-audience lors d’une cérémonie pour célébrer Samain (toussaint) en 2012. Il me correspond pleinement et synthétise les différents aspects des énergies que je côtoie. Il m’a été transmis avec le message clair de servir d’ambassadrice (de médiatrice) pour les esprits ou intelligences de la nature, pour co-créer avec elles dans un monde qui pour l’instant les ignore.

Dans ce but il est important pour moi de garder un cadre assez institutionnel.  Je me dois en permanence d’acquérir et garder un vocabulaire adéquat pour atteindre des personnes qui ne sont pas déjà sensibles à l’existence des masses vibratoires que sont les esprits ou intelligences de la nature. Je souhaite amener mes concitoyens à agir en prenant conscience du monde subtil. Les esprits ou intelligences de la nature œuvrent en permanence pour manifester dans la matière tout ce que nous utilisons ; tout ce qui est forme dans la matière.

6 Commentaires

  1. Camille Kermelin Camille Kermelin
    22 janvier 2016    

    ça me fait plaisir de rencontrer, même si ce n’est que virtuellement, une personne qui soit à la fois agricultrice et géobiologiste car souvent les géobiologistes n’ont pas les pieds sur terre.
    Agriculteur moi même, j’ai lu une fois il y longtemps  » Le Jardin de Perelandra » de Machaelle Small Wright et j’ai toujours garder la nostalgie de ces moments forts de lectures.
    je cultive en bio et si j’ai suivi quelques formation en biodynamie, je ne la pratique pas, le concept m’a dépassé… Mais j’ai co-décidé de réserver deux lieux sur mes terrains pour les Dévas, je leur parle de temps à autres et les remercie souvent de leur bienveillance envers mes animaux… souvent j’oublie aussi de demander leur avis ou leur aide car ce n’est pas évident quand on est seul face à des phénomènes aussi particulier et que l’on est ni clair-sentant ni clair-voyant.
    Il est un arbre, dans une de mes parcelles, dont mon jeune fils m’a donné le nom, je vais le voir de temps en temps je lui parle, mais il ne me répond..
    Je garde votre page dans mes favoris et suivrait de près vos enseignements.
    respectueusement,
    Camille.

    • 25 janvier 2016    

      Bonjour Camille, il n’y a pas besoin d’être clair-audiant ou clair-sentant pour échanger avec cet arbre ou avec les dévas qui vivent sur votre lieu.Il y a des techniques simple: pendule, test kinésiologique,…
      Il faut juste s’entrainer un peu et ne pas trop douter de ses résultats.
      Réservé un coin sur votre terrain pour les dévas et esprits du jardin est déjà fabuleux. Merci de l’avoir fait 😉

  2. 13 avril 2016    

    Je suis super content de rencontrer Meryazel…
    Car je suis engagé dans le même genre de démarches : agriculture biodynamique, depuis 23 ans
    travail selon les méthodes de dialogues de Peralandra ( co-création) depuis 7 ans…et recherche spirituelle, psychospirituelle.
    Les collaborations sont prometteuses ! (voir temoignage du dragon…)

  3. BELLEC BELLEC
    10 octobre 2016    

    Bonjour Cécile,

    Pour te resituer je suis Sophie BELLEC on s’est rencontré à la mairie de Plogonnec et je travaillais à l’école .
    J’ai perdu ton numéro de téléphone si tu veux bien me contacter sur mon portable et non par mail.
    Je te laisse mon numéro de portable tu peux me laissé juste ton numéro de téléphone et je te contacte par la suite.
    Merci
    Sophie 06-10-18-21-72

    • 10 octobre 2016    

      Bonsoir Sophie,
      Je commençais à croire que tu avais changé d’avis 😉
      Je te contacte demain au téléphone.
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Catégories

Liens utiles

Paysages Vivants
Paysages vivants créer des jardins Feng shui dont certains en co-création avec les esprits de la nature.

Rencontres avec les Familles d'Âmes
Ce site met en ligne des dessins, représentant les structures vibratoires de 13 familles d'âmes.

Vortico
Chantier « Bassin de baignade naturelle » avec vortex

Oasis la Coudraie
Ecolieu collectif et alternatif